Jeunes Défavorisés

Nous nous engageons à offrir 10 % de nos postes en magasin aux jeunes défavorisés

Starbucks Canada prend des mesures concrètes pour lutter contre le taux de chômage élevé chez les jeunes. À titre de principal employeur de jeunes gens à l'échelle du pays, nous nous engageons à offrir 10 % de nos postes vacants en magasin à des jeunes qui sont motivés et désirent ardemment travailler, mais font face à diverses barrières systémiques à l’emploi et ont besoin d’encore plus de soutien pour trouver du travail.

Nous avons établi cet engagement de 10 % d’embauche en partenariat avec le programme PAYE (Partnership to Advance Youth Employment) de la Ville de Toronto en avril 2015. Nous sommes en voie de dépasser l’objectif de 10 % (150 emplois) dès la première année, ce qui confirme le besoin et le succès d’un tel programme. Le programme prendra donc une envergure nationale et s’étendra d’abord à Montréal et Vancouver, puis d’autres villes suivront. Nous poursuivons en même temps notre engagement continu de venir en aide aux jeunes les plus vulnérables qui ne sont pas encore prêts pour le marché du travail en leur offrant les outils nécessaires pour obtenir un emploi rémunéré. Nous ajouterons Montréal au programme de placement florissant mis en place à Surrey, Vancouver, Toronto et Calgary. Ensemble, ces programmes permettront de créer 4 100 emplois et placements au cours des trois prochaines années.

 « Le chômage chez les jeunes est un problème national qui mérite une attention immédiate. À l’échelle nationale, le taux de chômage est généralement deux fois plus élevé chez les jeunes que chez les adultes. Nous estimons que cette génération mérite d’avoir les mêmes chances que les générations précédentes, et nous sommes déterminés à avoir un impact positif sur la situation en nous penchant plus particulièrement sur les jeunes défavorisés.Cependant, pour y arriver, nous avons besoin de leadership et d'innovation dans tous les secteurs Ce projet ambitieux est réalisable grâce à des partenariats avec le ministère du Développement social et de l’innovation sociale à Vancouver, avec la Ville de Toronto et le programme Partnership to Advance Youth Employment (PAYE) à Toronto, et avec la Société de développement social de Ville-Marie (SDSVM) à Montréal.

En plus des emplois et de la préparation au marché du travail, les employés à temps partiel bénéficient des mêmes avantages sociaux que les employés à plein temps. Les partenaires (employés) qui travaillent au moins 20 heures par semaine peuvent se prévaloir d’une couverture médicale et dentaire, du remboursement des frais de scolarité, d’actions, d’un programme d’épargne, et de services de soutien professionnel et personnel. Sachant que 73 % des partenaires en magasin ont moins de 24 ans, nous nous efforçons d’offrir des conditions de travail qui apportent au départ le soutien dont les jeunes ont besoin pour réussir.

En appuyant ces jeunes gens, Starbucks veut créer de véritables débouchés pour ses nouveaux employés, tout en faisant progresser l’entreprise et en renforçant les communautés qu’elle dessert.